Les 5ème et le Prix du Roman Historique Jeunesse

Les classes de 5ème participent au Prix du Roman Historique Jeunesse 2022. Voici la sélection des romans en lice. Le vote aura lieu au mois de juin.

La classe de 5ème et la sélection des livres

Une fille en or de Philippe Nessmann

1928, Etats-Unis. Betty Robinson, jeune lycéenne, est repérée par un entraîneur et commence l’athlétisme. Sa vitesse et sa détermination vont avoir raison des préjugés sur la compétition féminine et permettront à Betty de marquer l’histoire des Jeux olympiques.

Moi, Themba – Une adolescence sous l’Apartheid de Sophie Blitman

Themba vit à Soweto, en Afrique du Sud. A douze ans, elle devrait mener la même vie que toutes les jeunes filles de son âge : se concentrer sur l’école, ses amis, sa famille. Mais nous sommes en 1972, le régime de l’Apartheid est de vigueur, et elle est noire. Elle se sent incomprise et très seule, jusqu’à ce que Waldo, son grand frère, la prenne sous son aile. Contrairement à leurs parents qui font tout pour ne pas se faire remarquer, Waldo pense que les Noirs doivent se révolter.
Themba intègre alors un club de lecture clandestin, qui lui ouvre les yeux et l’introduit à l’activisme. Là-bas, elle peut parler, échanger, débattre librement d’égal à égal. Elle y rencontre des amis, des alliés. Mais surtout, elle se rend compte de l’injustice qu’elle vit au quotidien. Dès lors, elle va se battre. D’abord discrètement, puis de plus en plus fort, jusqu’à ce que sa voix, mêlée à celle des autres, démolisse l’Apartheid.

L’horloge à l’enver. Tome : le diable noir d’Anne Pouget

Xllle siècle, France. Condamné à tort au cours d’un procès expéditif, Samuel est sauvé in extremis par le Diable Noir, un étrange personnage, alchimiste ou sorcier selon la croyance, qui le prend sous son aile. Que penser de cet homme énigmatique qui lui fait des demandes invraisemblables, comme celle d’attraper trois mouches ? Prenant son nouveau maître pour un fou, le jeune homme s’exécute. Mais, porté par sa curiosité, il va braver l’interdit sans comprendre le destin qui lui est à présent réservé…

Les enfants du Lutetia de Rachel Corenblit

“Je me disais, c’est comme de la magie. Un mur qui rend les gens vrais.” Ils attendent. Léopold et sa colère, Marie-Antoinette la magicienne, André aux doigts d’or et Michel qui ne comprend rien. Tous les matins de cet été 1945, ils se retrouvent à l’hôtel Lutetia, là où arrivent les rescapés des camps de concentration nazis. Peut-être que leurs parents seront parmi eux ? Entre larmes, silences et fous-rires, ils vont partager leurs histoires, leurs espoirs et leur désespoir. Et leur envie de vivre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: